La ressource mondiale en matière de preuves scientifiques sur l’expérimentation animale

Loading
Main menu
Select a language
Search
Loading

L'anémie pernicieuse

Vitamin B12 powderDue à une carence en vitamine B12, cette maladie fut décrite pour la première fois par Addison en 1855 et fut ensuite appelée anémie d'Addison ou anémie de Biermer. Les symptômes de cette maladie sont notamment la pâleur, la brièveté de souffle, la teinte jaunâtre de la peau, la perte de poids et des spasmes musculaires. La cause de la maladie était alors inconnue et elle était généralement mortelle.

Les premiers traitements de l'anémie pernicieuse furent conçus par George Whipple, qui étudiait l'anémie chez les chiens, plus précisément les effets d'une perte de sang. Il examina les effets de l'alimentation sur l'anémie ; il provoqua une perte de sang chez les chiens jusqu'à ce qu'ils deviennent anémiques, puis les soumis à des régimes alimentaires spéciaux et observa les effets sur leur rétablissement. Il constata que les chiens qui mangeaient des quantités importantes de foie se rétablissaient rapidement de l'anémie provoquée par une perte de sang. Il continua ses recherches sur les effets de la consommation de foie sur l'anémie pernicieuse et, en 1920, il publia un article expliquant les effets bénéfiques de la consommation de foie sur les personnes souffrant d'anémie pernicieuseANCHOR.

George Minot et William Murphy étudièrent le facteur dans le foie responsable du traitement de l'anémie chez les chiens et découvrirent qu'il s'agissait du fer. Ils constatèrent également qu'un facteur soluble dans les sucs gastriques était responsable des effets de l'anémie pernicieuse. Il s'avéra que l'efficacité du traitement par la consommation de foie dans les deux affections n'était qu'une coïncidence. Ces résultats furent publiés en 1926ANCHOR et ils partagèrent le prix Nobel de médecine avec Whipple en 1934 pour le traitement de l'anémie pernicieuse.

En 1928, le chimiste Edwin Cohn mit au point un extrait de foie 50 à 100 fois plus puissant que le foie lui-même. Cet extrait pouvait être injecté, un progrès important par rapport au traitement précédent qui consistait à consommer des quantités importantes de foie.

En 1948, les chimistes Karl Folkers et Alexander Todd isolèrent le composant actif de l'extrait de foie, qu'ils nommèrent vitamine B12. En 1956ANCHOR, Dorothy Hodgkin détermina la structure de la vitamine B123, permettant ainsi le développement de nouvelles méthodes de production à la fin des années 1950.

Depuis, les bactéries peuvent être utilisées pour produire la vitamine B12 en quantités importantes et l'anémie pernicieuse peut être facilement diagnostiquée. L'anémie pernicieuse n'est plus la maladie fatale qu'elle fut à une époque et elle peut être facilement traitée par des injections de vitamine B12.


Références

  1. 1. G. H. Whipple, F. S. Robscheit and C. W. Hooper (1920) Blood regeneration following simple anemia. IV. Influence of meat, liver and various extractives, alone or combined with standard diets.
    American Journal of Physiology, 53: 236-262
  2. 2. Minot G. R. and Murphy, W. P. (1926) Treatment of pernicious anemia by a special diet, JAMA 87:470-6
  3. 3. Hodgkin, D. C., Kamper, J., Mackay, M. and Pickworth, J. (1956) Nature, 178, 64

Main menu
Select a language
Search
Loading