La ressource mondiale en matière de preuves scientifiques sur l’expérimentation animale

Loading
Main menu
Select a language
Search
Loading

Le développement d'un vaccin contre la poliomyélite

On pensait depuis fort longtemps que la poliomyélite était une maladie infectieuse. Néanmoins, ce n'est qu'en 1908 que la preuve définitive fut apportée par le Dr Karl Landsteiner et le Dr Erwin PopperANCHOR, qui réussirent à induire la poliomyélite chez des singes en leur injectant des extraits de la moelle épinière d'un garçon décédé de la polio. La maladie pouvait alors se transmettre de singe à singe, fournissant ainsi un modèle précieux de la maladie. Il fut finalement possible de transférer une souche du virus dans le corps de rat et de souris, pouvant être utilisé en nombre suffisant pour établir l'existence et la virulence du virus de la polio.

Le développement du vaccin contre la poliomyélite

Dans les années 1940, le Dr John Enders et ses collèguesANCHOR démontrèrent que le virus de la polio pouvait être cultivé sur du tissu humain et ils reçurent le prix Nobel en 1954 pour cette avancée majeure. Dans les années 1940, aucune technique disponible ne permettait encore d'observer ce virus trop petit. Le Dr Enders n'avait donc à sa disposition qu'une seule méthode pour vérifier qu'il avait effectivement extrait le virus du tissu cérébral de la souris et l'avait multiplié en culture : injecter le fluide de culture à des souris et à des singes qui souffrirent d'une paralysie typique de la poliomyélite.

Presque 40 ans de recherches sur des singes, des rats et des souris ont permis l'introduction des vaccins Salk et Sabin dans les années 1950. L'article de 1956 du professeur Albert Sabin, publié dans le Journal of the American Medical Association, stipulaitANCHOR :

"Environ 9 000 singes, 150 chimpanzés et 133 humains volontaires ont été utilisés jusqu'ici dans le cadre des études quantitatives des multiples caractéristiques des différentes souches du virus de la poliomyélite. [Ces études] ont été nécessaires pour résoudre de nombreux problèmes avant qu'un vaccin oral contre la poliomyélite puisse devenir une réalité."

Un pas de géant vers une éradication totale de la poliomyélite

Aujourd'hui, la poliomyélite a pratiquement disparu aux États-Unis et en Europe. En 1998, l'Organisation mondiale de la santé a initié un programme mondial de vaccination contre la poliomyélite ayant pour objectif l'éradication totale de la maladie. En 1991, les chiffres de l'Unicef indiquent que ce programme a déjà permis d'empêcher plus de 2 millions de cas de poliomyéliteANCHOR.

En 2002, le nombre de cas avait chuté à 480 par an contre 350 000 au lancement du programme de vaccination en 1988. L'OMS indique que l'éradication de la maladie et l'arrêt de la vaccination, prévues fin 2000, permettront une économie mondiale de 1,5 milliard par anANCHOR.


Références

  1. Landsteiner K & Popper E (1908) Wien klin Wschr 21, 1830
  2. Enders J, Weller T & Robbins F (1949) Science 109, 85
  3. Sabin AB (1956) JAMA 162 , 1589
  4. The State of the World's Children, 1991, UNICEF, OUP
  5. Anon (2000) WHO pushes ahead with drive to eradicate polio Nature 403, 127

Main menu
Select a language
Search
Loading