La ressource mondiale en matière de preuves scientifiques sur l’expérimentation animale

Loading
Main menu
Select a language
Search
Loading

La souris (immunodéficiente)

Deux principales souches consanguines de souris immunodéficientes sont utilisées pour étudier le système immunitaire et la transplantation: les souris nude et les souris DICS (à déficit immunitaire combiné sévère).

Les souris nude

Une souris nude est une souche consanguine présentant une absence ou une atrophie du thymus, provoquant l'immunodéficience. Elles ont un nombre très faible de lymphocytes T, essentiels pour la réponse immunitaire. Ces souris sont appelées « nude », car elles sont dépourvues de poils. Grâce à un système immunitaire très faible, la souris nude peut recevoir des greffons tissulaires et tumoraux d'un grand nombre d'espèces différentes sans risque de rejet. Elles sont souvent utilisées pour développer des greffes tissulaires et pour tester de nouvelles méthodes d'imagerie et de traitement des tumeurs dans la recherche.

Les souris nude ont été découvertes pour la première fois en 1962 par le Dr N. R. Grist au laboratoire de virologie de l'hôpital Ruchill à Glasgow. Leur peau est rose et dépourvue de poils, avec des d'oreilles surdimensionnées. Sans thymus, ces souris ne sont pas en mesure de tuer les cellules infectées par un virus ou les cellules malignes, de produire la plupart des anticorps, de rejeter les greffons tissulaires ou de développer des réponses d'hypersensibilité, car, pour cela, les lymphocytes T sont nécessaires. La réponse humanitaire adaptative des souris nude est si limitée que leur organisme est même en mesure d'accepter des greffes tissulaires provenant d'autres espèces. Elles sont donc un modèle indispensable pour la recherche sur le cancer, car elles permettent d'étudier des tumeurs humaines qui conservent leurs caractéristiques d'origine.

Rosalyn Yalow a compris que les souris nude pouvaient être créées avec des techniques de dosage radio-immunologique afin de retirer le gène nécessaire au facteur de croissance de l'hormone thymique. Elle reçut le prix Nobel de médecine pour sa découverte en 1977. IL existe une autre méthode pour créer des souris nude : retirer entièrement le thymus de la souris dans les 24 heures suivant sa naissance. Les souris nude sont généralement reproduites à partir de souches consanguines, plutôt que créer artificiellement par l'une de ces deux méthodes.

Au début des années 1970, les chercheurs ont constaté les avantages de ce modèle. Cependant, en raison de leur système immunitaire fortement affaibli, les souris nude étaient sujettes aux infections et mouraient souvent avant la fin des expériences. Se servant de techniques stériles pour manipuler les souris, John Stehlin et Beppino Giovanella de la Stehlin Foundation for Cancer Research ont été les premiers chercheurs à maintenir des souris nude en vie pendant deux ans. Ils sont parvenus, pendant cette période, à cultiver et à étudier des tumeurs humaines.

Les souris nude ont permet d'obtenir un grand nombre d'informations concernant le système immunitaire, la leucémie, les tumeurs solides, le SIDA et d'autres formes d'immunodéficience.


Main menu
Select a language
Search
Loading