La ressource mondiale en matière de preuves scientifiques sur l’expérimentation animale

Main menu
Select a language
Search
Loading

Les examens systématiques dans l'expérimentation animale

Leur utilisation peut-elle être plus généralisée?

"Un examen systématique suppose l’application de stratégies scientifiques, de manière à limiter les biais pour les lecteurs, une appréciation critique et la synthèse de l’ensemble des études pertinentes afin de répondre à une question clinique spécifique".ANCHOR1

Les examens systématiques servent à approfondir l'étude d'une question spécifique et sont la base des décisions cliniques. Ils servent généralement à analyser et à comparer les données des recherches sur l'homme issues des essais cliniques. Pour garantir l’efficacité d’un examen systématique, il est indispensable d’avoir une base solide pour comparer les données. Toutes les études sur lesquelles porte l'examen doivent donc avoir des méthodes et des objectifs identiques. Il est nécessaire d'effectuer des recherches approfondies dans les bases de données documentaires afin de prendre un compte toutes les informations pertinentes. Toutes les études sélectionnées doivent en outre être prises en compte conformément aux critères de l'examen. Cette approche permet de limiter le biais.

La méta-analyse est un type d'examen systématique qui emploie des méthodes statistiques afin de combiner les  résultats de plusieurs études portant sur un même problème. Pourtant, une importante variation parmi les sujets et la taille restreinte de l'échantillon entraînent souvent une puissance statistique insuffisante des études cliniques. Le biais de publication est assez fréquent, car les études négatives ne sont généralement pas publiées. La méta-analyse a pour objectif d’atténuer ce phénomène en publiant un résultat 'récapitulatif', représentatif de la conclusion de plusieurs études différentes. Cela permet une plus grande précision statistique; le résultat est donc cliniquement plus pertinent. Les examens systématiques ne peuvent pas tous faire l'objet d'une méta-analyse. En effet, ce type d'analyse nécessite que les études et les méthodes soient identiques et évaluent les mêmes résultats afin de pouvoir analyser les données de la même manière sans introduire d'erreurs.

En revanche, un examen narratif est plus général, ne précise habituellement pas les méthodes de sélection des matériaux, n'a pas spécialement pour objectif d'éviter le biais et correspond davantage une démarche qualitative. Il donne une vision globale de la documentation disponible et constitue souvent un témoignage subjectif.

Dans l'expérimentation animale, les examens narratifs sont monnaie courante alors que les examens systématiques et méta-analyses demeurent rares. Jusqu'en 2005, seuls 103examens de ce type ont pu être identifiés: 57examens systématiques, 29examens systématiques accompagnés d'une méta-analyse et 17méta-analysesANCHOR2.

La nécessité des examens systématiques dans l'expérimentation animale semble évidente. Il existe cependant certains problèmesANCHOR3. Il est souvent impossible de faire publier les résultats négatifs. Même si les essais cliniques sont la plupart du temps semblables aux expériences animales, étudiant l'effet clinique d'une intervention (médicament ou traitement), les expériences sur les animaux ont vraisemblablement des méthodologies et objectifs différents. Certaines études sont conçues pour étudier les mécanismes plutôt que les résultats; il peut y avoir d'importantes différences entre les espèces, souches et méthodes. En outre, les régulateurs et le processus de publication dissuadent fortement d’effectuer la répétition des expériences, indispensable pour produire des données suffisantes pour les essais cliniques. Du fait de ces approches différentes, le nombre d'expériences identiques pouvant être combinées à un examen systématique sera relativement faible et dans la plupart des cas, réaliser une méta-analyse ne sera probablement pas possible.

Lorsque les animaux sont utilisés comme modèles de l'homme, les résultats de l'étude doivent permettre de répondre à deux questions, afin d'éclairer efficacement les conclusions cliniques:

1. Un examen systématique des résultats d'un traitement ou médicament particulier sur un modèle animal permet-il de tirer une conclusion claire concernant les animaux?

2. Le modèle animal est-il un bon modèle de l'homme?

Aucun examen systématique ne permet de répondre à la seconde question, à moins que la réponse chez l'homme ne soit déjà connue. En revanche, les résultats plus sûrs des études sur les animaux pouvant être obtenus grâce à un examen systématique permettent d'améliorer la fiabilité des résultats.

Plusieurs examens systématiques et méta-analyses des recherches animales ont récemment permis de s'interroger sur l'utilité de l'expérimentation animale pour prédire les réactions de l'homme. L'examen de 44études randomisées contrôlées portant sur la réanimation volémique chez l'animal a montré une importante hétérogénéité des résultats en raison de la méthode utilisée pour provoquer le saignement. Aucune des expériences n’a été suffisamment efficace pour déterminer, de façon fiable, une réduction de moitié du risque de décès. Deux expériences seulement précisaient les traitements administrés aux animaux; les procédures d'aveugle étaient très peu fréquentes. Il y a très certainement eu un biais de publication et par conséquent, il était impossible d'interpréter les rapports des cotes. Les auteurs s'interrogent quant à l'utilité de l'expérimentation animale pour déterminer les soins médicauxANCHOR4. Dans le cadre d'un examen systématique très large de six des interventions ayant des résultats connus sur l'homme, les résultats humains et animaux concordaient uniquement dans trois casANCHOR5.

Les examens systématiques se sont avérés plus utiles pour évaluer l'efficacité de médicaments et autres interventions médicales chez les modèles animaux. Ces examens ont permis de mettre en lumière des problèmes concernant la qualité de certaines expériences sur les animaux. Pour autant, cela ne justifie pas nécessairement leur utilisation plus généralisée. Les études bien documentées et fiables ayant recours à des méthodes identiques offrent des avantages évidents. Former les travailleurs de l'expérimentation animale à une meilleure méthodologie expérimentale offrirait probablement des avantages plus importants que des examens systématiques des données. Ces examens sont un outil potentiellement utile pour l'analyse des données animales. Néanmoins, il convient de veiller à ce que les examens systématiques soient limités aux domaines appropriés et utilisés en tenant compte des '3Rs'.


Références

  1. Cook, D. J., Mulrow, C. D., and Haynes, R. B. (1-3-1997) Systematic reviews: synthesis of best evidence for clinical decisions. Ann Intern Med 126: 376-380.
  2. Peters, J. L., Sutton, A. J., Jones, D. R., Rushton, L., and Abrams, K. R. (2006) A systematic review of systematic reviews and meta-analyses of animal experiments with guidelines for reporting. J Environ Sci Health B 41: 1245-1258.
  3. Lemon, R. and Dunnett, S. B. (30-4-2005) Surveying the literature from animal experiments. BMJ 330: 977-978.
  4. Roberts, 1., Kwan, I., Evans, P., and Haig, S. (2002) Does animal experimentation inform human healthcare? Observations from a systematic review of international animal experiments on fluid resuscitation. British Medical Journal 324: 474-476.
  5. Perel, P., Roberts, I., Sena, E., Wheble, P., Briscoe, C, Sandercock, P., Macleodn M., Mignini, L. E., Jayaram, P., and Khan, K. S. (15-12-2006) Comparison of treatment effects between animal experiments and clinical trials: systematic review. BMJ.

Main menu
Select a language
Search
Loading