La ressource mondiale en matière de preuves scientifiques sur l’expérimentation animale

Main menu
Select a language
Search
Loading

Vipère brézilienne

La vipère brésilienne (Bothrops jararaca) est une espèce de vipère endémique à l’Amérique du Sud et est responsable de nombreuses morsures de serpent dans la région. C’est un des serpent venimeux les mieux connus dans les zones riches et densément peuplées du Sud-Est du Brésil, où il fut responsable de 52% ( 3 446 cas) des morsures entre 1902 et 1945, avec un taux de létalité de 0,7% (25 décès). 

Le venin du serpent est utilisé pour baisser la pression artérielle de sa proie et ainsi lui faire perdre connaissance. Le venin de la morsure peut provoquer un gonflement local, des pétéchies (petites taches rouges ou violettes causées par des saignements dans la peau), des ecchymoses et des cloques, mais aussi des saignements des gencives, des hémorragies et le sang qui ne peut pas coaguler. Ces symptômes peuvent être potentiellement mortels.

Les tribus locales auraient utilisé le venin de la vipère brésilienne sur leurs pointes de flèches afin de provoquer une perte de sang excessive et un état de choc chez leurs victimes. Basé sur les connaissances locales, des scientifiques du Royaume Uni et des Etats Unis ont examiné le venin et ont découvert un composant actif intéressant. Il ne fallut pas longtemps à la compagnie pharmaceutique, aujourd’hui connue sous le nom de Bristol-Myers Squibb, d’utiliser le composé et de breveter le médicament sous leur nom. 

 

               

Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion

La vipère brésilienne a aidé à mettre au point le premier médicament à base de venin ayant reçu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) des Etats Unis : Captopril. L’enzyme agit comme un inhibiteur de l’enzyme de conversion qui furent développées à partir d’un peptide présent dans le venin de cette espèce en 1965 par le scientifique brésilien Sérgio Henrique Ferreira.

Captopril inhibe de manière efficace une des principales voies de constriction des veines dans l’organisme, ce qui augmente la pression artérielle. Le médicament provoque la dilatation des vaisseaux sanguins, ainsi qu’une diminution du volume sanguin, ce qui conduit à une baisse de la pression sanguine et une diminution de la demande en oxygène du cœur.

Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion ont été initialement approuvés pour traiter l’hypertension artérielle, mais ils peuvent aussi être prescrits contre certains types d’insuffisance cardiaque congestive et des maladies cardio-vasculaires et rénales.

 

L’enzyme de coagulation du sang

L’enzyme de coagulation du sang ou haemocoagulase, dérivée du venin de la vipère est utilisé comme médicament antihémorragique.

 


Main menu
Select a language
Search
Loading