La ressource mondiale en matière de preuves scientifiques sur l’expérimentation animale

Loading
Main menu
Select a language
Search
Loading

Monstre de Gila

Le monstre de Gila ( Heloderma suspectum) est un lézard qui vit dans tout le Sud-Ouest des Etats Unis et au Mexique, et comme son nom l’indique, il a une réputation féroce. Selon une légende amérindienne, les monstres de Gila peuvent cracher du venin et tuer un homme juste avec leur souffle. Cependant, même si ce ne sont pas lézards les plus câlins, ils ne peuvent pas vraiment cracher du venin et leur haleine ne sent pas aussi terriblement que ça. Néanmoins, avec leur morsure venimeuse, ils peuvent rester accroché comme si leur vie en dépendait. Bien que leur venin ne soit pas fatal, il n’est certainement pas agréable et peut-être que leur ténacité est partiellement responsable de leur mauvaise réputation.

 

 

Exénatide

Plus d’une douzaine de peptides toxiques ont été isolés de la salive venimeuse du monstre de Gila, parmi lesquels l’Exendin-4. La version synthétique de l’hormone, l’exénatide, imite les hormones naturelles de notre corps qui stimulent la libération d’insuline lorsque la glycémie augmente. La protéine du lézard est environ 50% identique à une hormone libérée par le tractus digestif humain qui aide à réguler l’insuline et le glucagon et reste actif plus longtemps que l’homologue humain. En 2005, le médicament fut approuvé par la FDA pour traiter le diabète de type 2 – il permet de maintenir les taux de glycémie et permet une perte de poids progressive. Ce traitement est également à l’étude pour lutter contre l’obésité, même chez les enfants puisqu’il aide à supprimer l’appétit, tout en augmentant la sensation de satiété. 

 

Gilatide

La salive du monstre de Gila contient également une substance chimique qui agit sur la mémoire. Plusieurs entreprises ont recherché les capacité de ce composé chimique à lutter contre la perte de mémoire en liée à diverses maladies telles que la maladie s’Alzheimer, la schizophrénie et le TDAH. Selon une étude chez la souris, la Gilatide, dérivé de l’exendine-4, augmente de façon spectaculaire la mémoire. Des études plus profondes sur la gilatide pourraient aider les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. 


Main menu
Select a language
Search
Loading