La ressource mondiale en matière de preuves scientifiques sur l’expérimentation animale

Loading
Main menu
Select a language
Search
Loading

FAQ

Lisez les questions qu’on nous pose le plus fréquemment.

Ne devrions-nous pas utiliser les humains pour étudier les maladies humaines ? Ne devrions-nous pas utiliser des alternatives ? La plupart des maladies ne pourraient-elles pas être évitées en modifiant notre style de vie ou en faisant d’autres changements ? Ne savons-nous pas déjà comment le corps fonctionne ? Est-ce que la recherche sur les animaux fonctionne ? Pourquoi devons-nous toujours utiliser les animaux en recherche ? Les animaux ne sont-ils pas différents des humains ? D’où les médicaments viennent-ils ?

Ne devrions-nous pas utiliser les humains pour étudier les maladies humaines ?

Ce n’est pas toujours possible, ou éthique d’utiliser les humains pour étudier les maladies. De par la loi, tous les traitements et médicaments doivent être testés sur des animaux, pour respecter les droits de ceux qui font des essais de médicaments bénévolement. Ces tests n’ont pas pour but d’éviter tous les effets secondaires, mais ils peuvent donner une indication sur le type de problèmes qui pourraient se produire.

- Les études nécessitent des bénévoles humains dans les projets de recherche fondamentale examinant la physiologie humaine comme la respiration, la fonction rénale ou le système nerveux. Ils n’ont recours à ces personnes que si les résultats des expériences peuvent être obtenus en observant leur comportement, leur physiologie ou un autre moyen non invasif.

- Les bénévoles n’accepteraient probablement pas que les études impliquent une chirurgie dont ils n’ont pas besoin, ou de tester des médicaments qui ont uniquement été testés sur des modèles informatiques..

- Une partie importante de la plupart des études sur les animaux est l’examen des tissus et des organes après leur mort, qui ne serait pas possible chez des humains bénévoles.

- Les modèles animaux sont souvent sélectionnés pour une étude particulière en fonction de leurs différences avec les humains, ainsi qu’en fonction de leurs similarités. Par exemple, les souris ont de nombreux gènes semblables aux humains, mais se reproduisent très rapidement et donnent naissance à beaucoup de petits, ainsi on peut étudier les effets d’une expérience sur les générations futures.

- Les animaux peuvent être élevés et gardés dans des conditions contrôlées et nourris avec des régimes normés pour réduire la variabilité des conditions expérimentales.

Back to top

Ne devrions-nous pas utiliser des alternatives ?

Il s’est avéré très difficile de développer des méthodes non animales pour remplacer l’utilisation des animaux en recherche. La plupart des progrès ont été réalisés dans le remplacement des animaux pour les tests de sûreté. Une fois que les méthodes non animales ont été développées, validées et acceptées par les autorités réglementaires à travers le monde, il faut encore qu’elles soient préférées aux tests sur les animaux. Les expérimentations sur les animaux sont simplement une méthode en recherche biologique et médicale – on peut aussi conduire une recherche en utilisant des cellules, des tissus, des personnes et des équipements de haute technologie. Certaines personnes voient ces méthodes comme des méthodes alternatives, mais elles sont en fait complémentaires et utilisées en parallèle de la recherche animale pour répondre à différentes sortes de questions. Par conséquent, la recherche et les tests sur les animaux représentent une petite partie de toute la recherche et les essais biomédicaux. .
 

Pour plus d’informations :

Back to top

La plupart des maladies ne pourraient-elles pas être évitées en modifiant notre style de vie ou en faisant d’autres changements ?

Certaines le pourraient probablement, par exemple en choisissant une alimentation saine, en suivant les conseils d’hygiène ou en améliorant le système d’assainissement. Une bonne méthode pour éviter la plupart des maladies infectieuses est la vaccination, développée est testée sur les animaux. Mais il est difficilement imaginable que les maladies génétiques comme la mucoviscidose puissent être prévenues ou évitées de cette manière, ou même que l’environnement des pays tropicaux puisse être amélioré si radicalement qu’il permettrait d’éviter la propagation d’une maladie aussi mortelle que le paludisme.

Articles connexes :

Penicillin protects mice against infection
Transmission and treatment of tuberculosis
Cystic fibrosis
Malaria
Muscular dystrophy
Asthma
Drugs for high blood pressure
Drugs to control transplant rejection
Insulin isolated
Whooping cough (pertussis) vaccine
Vitamin A discovered

Back to top

Ne savons-nous pas déjà comment le corps fonctionne ?

Alors que les chercheurs et les médecins connaissent déjà beaucoup de choses sur le fonctionnement des cellules individuelles et du corps, la manière dont elles interagissent est très compliquée, et n’est pas bien comprise. Pour développer de nouvelles thérapies et des méthodes pour soigner les maladies et améliorer la santé des animaux et des hommes, nous devons mieux étudier le fonctionnement du corps, comprendre en détail les interactions entre les organes et les cellules, et savoir comment les gènes contrôlent le comportement des cellules. C’est seulement alors que nous serons capables de développer des traitements contre les maladies qui n’interagissent pas avec les fonctions normales du corps.

Back to top

Est-ce que la recherche sur les animaux fonctionne ?

La confrontation de nombreux et différents exemples médicaux indiscutables et de l’histoire scientifique montre que la recherche animale a joué un rôle crucial en recherche fondamentale et appliquée, et dans le développement et les essais de nouvelles thérapies. Il est intéressant de regarder le rôle des animaux dans de nombreux exemples du passé et de se demander si les mêmes progrès auraient pu être faits d’une autre manière. Il y en a de nombreux exemples sur ce site internet.

Back to top

Pourquoi devons-nous toujours utiliser les animaux en recherche ?

Il y a 3 raisons principales :

1. pour améliorer la compréhension scientifique,

2. pour développer des solutions aux problèmes médicaux,

3. pour assurer la sécurité des gens, des animaux et de l’environnement.

Les animaux sont utilisés quand il est nécessaire de décrypter ce qu’il se passe dans le corps vivant entier, ce qui est bien plus compliqué que de comprendre chacune des parties du corps. C’est très difficile, et dans beaucoup de cas simplement impossible de développer des méthodes non animales pour remplacer l’utilisation d’animaux en vie.

Asthma

Back to top

Les animaux ne sont-ils pas différents des humains ?

Évidemment, il y a des différences entre les animaux et les humains. Mais sous la peau, la biologie des humains et des autres animaux, particulièrement des mammifères, est remarquablement similaire. Nous avons les mêmes organes, contrôlés par les mêmes nerfs et hormones, comme beaucoup d’autres espèces. Les chercheurs connaissent les différences, et celles-ci peuvent même les aider à comprendre un problème particulier.

Beaucoup d’animaux souffrent assez naturellement des mêmes maladies que les humains, et peuvent être utilisés pour étudier ces maladies. Dans d’autres cas, les chercheurs peuvent utiliser le modèle animal d’une maladie qui est proche de l’affection humaine..

Articles:

Malaria-parasite's life-cycle discovered
Mice & genetics
Artificial heart valves
Leprosy treatments developed

Liens:

Animal Procedures Committee

Back to top

D’où les médicaments viennent-ils ?

La plupart des maladies et des traitements sont disponibles après des recherches approfondies, des développements et des essais pendant plusieurs années, souvent des décennies. L’étude des animaux par ce procédé apporte des perspectives utiles pour comprendre comment fonctionnent les corps sains et malades. L’objectif est de trouver de nouveaux médicaments qui agissent selon des besoins identifiés du corps, et de comprendre tous les effets indésirables qu’ils peuvent causer ailleurs. Les études sur les animaux sont aussi utilisées pour montrer comment un médicament est pris en compte, distribué et traité par le corps.

Back to top
Main menu
Select a language
Search
Loading